dimanche 23 juillet 2017

Passion. Passionnée. Passionnément.

C’était un matin d’Octobre, ils se croisent pour la 1ere fois, se présentent l’un à l’autre. Ce matin là, ni l’un ni l’autre ne savaient ce que l’avenir leur réservait. Les jours, les semaines, les mois passent. Leur relation se renforce, ils s’entendent bien, se comprennent facilement, tout est simple. Jamais de débordements. Il est en couple depuis 4 ans maintenant et cherche un appartement avec sa copine, elle, elle construit une relation naissante avec un formidable jeune homme.
Chacun se confie à l’autre, bonheurs, malheurs, rien n’est laissé au hasard. Puis, elle se sépare de son copain, triste, anéantie presque, elle se confie à lui, lui confie sa tristesse, son amour pour cet homme qui l’a quitté. Lui, l’écoute, la réconforte. Lui confie que tout n’est pas rose non plus avec sa copine. La discussion s’arrête là, ils sont proches mais gardent tout de même leurs distances.
C’était un soir de Juin, il lui dit « viens je t’emmène voir la Tour Eiffel ». Elle, malade, fatiguée, décline l’invitation. Il insiste, elle se dit pourquoi pas.
Pourquoi pas, surement, peut être, certainement. Oui. Certainement. Elle le savait que ce soir allait être leur soir, mais bien sûr elle ne voulait pas se l’avouer, pas lui, pas là, pas avec tout ça autour. Mais elle se laisse bercer, pour la 1ere fois de sa vie, elle est face à un homme qui sait ce qu’il veut : elle. Il sait le lui dire, il sait prendre les devants et lui montrer que c’est elle. Chamboulée, elle hésite, chavire, tournoie puis se laisse porter. Un homme aux épaules solides, aux mains fermes et aux mots si ravageurs. La pauvre, elle ne savait pas ce qui l’attendait, elle ne savait pas qu’elle allait aimer pour la 1ere fois, elle ne savait pas que tout irait aussi vite, du 1er je t’aime, à la 1ere nuit, aux présentations aux familles, aux projets.

Tout se bouscule
, et embarquée dans ce flot elle ne se rend même pas compte que tout va trop vite. Enfin, si, elle s’en rend compte, mais trop tard, elle l’a dans la peau, le respire à chaque instant, il fait partie d’elle. Elle lui donne tout, fait des concessions, s’oublie, mais ne s’en rend pas compte, c’est naturel. Elle l’aime. Il lui rend bien, du moins au début, les premiers mois. Puis les choses changent, les mots deviennent moins doux, moins, moins affectueux. Son absence, sa négligence se fait ressentir. Elle le sent, elle le sait, mais elle n’y arrivera pas, elle ne le quittera pas, elle l’aime trop pour ça.
Alors, elle continue, ils continuent, ils s’aiment c’est sur, mais moins bien qu’avant, mal, pas comme il le faudrait. Les disputes commencent à se faire ressentir, eux qui n’en avaient pas à l’habitude, eux pour qui tout a toujours été rose. Les rancœurs, les reproches, tout se bousculent. Tout va très vite. La descente est rude.
C’était un vendredi d’Avril : « C’est fini. Je n’y arrive plus. ». La passion s’efface et laisse place à l’amertume

mercredi 22 mars 2017

Des volants, des froufrous ♥

On en voit PARTOUT PARTOUT en ce moment: les volants !
Robes, Tops, Pulls, Pantalons c'est vraiment LA tendance du moment !!!

Perso, j'adore ça ! Mais genre, VRAIMENT !!!! Donc je me suis dit que vous aussi sûrement ?! 

Du coup je vous ai fait une sélection dans deux de mes magasins chouchous ! Des petits prix, comme souvent ici, et du volant en veux tu en voilà ma chériiiiie

H&M: alors eux le volant ils ont vraiment compris qu'il fallait tout donner ! Perso, je suis amoureuuuse de cette veste en jean, il me tarde de la commander ! 

 Stradivarius: si vous suivez mes vidéos vous savez que c'est mon magasin préféré ! Et même si sur le site la collection me laisse perplexe j'ai tout de même hâte d'aller en boutique voir tout ça


Pimkie: Et pour aller avec tout ça, il fallait bien quelques accessoires, et j'ai clairement craqué pour ces sacs et ce chapeau ! Cet esprit bohème qui viendrait casser le côté un peu "culcul" du volant ! 


Voilà, j'espère vraiment que cette petite sélection vous plait, n'hésitez pas à me dire ce que vous préférez ♥

samedi 18 mars 2017

Ressentez le moment présent

Nostalgique, amoureuse de la vie, amoureuse du passée et anxieuse du futur, jamais dans le présent.
Un pas derrière, un autre trop loin. Trouver le juste milieu, revenir à la réalité, à l'instant présent car il n'y a que lui qui compte.

Passer des heures à rêvasser, à se souvenir, à s'imaginer, à se refaire le film ou à se l'inventer. 
Trop souvent spectatrice, rarement actrice.
Qu'en est il de là maintenant ?! Du moment présent.

Puisque notre monde ultra connecté, ultra superficiel nous pousse à rêver, à se souvenir, à vouloir, je vous invite à prendre le temps de penser à maintenant, pas à ce que vous allez faire toute à l'heure ou demain, nous ce que vous faites, ici, maintenant. 

Ce que vous ressentez, moralement, physiquement. 

Comment sont vos pensées, tristes, joyeuses, pourquoi ?! Prenez conscience.
Et votre corps ?! Il vous dit quoi, là tout de suite ?! Vous êtes bien installés?! Ressentez les points d'appuis de votre corps avec votre chaise, votre lit, le sol. Ressentez votre corps tout entier et analyser vos sensations, du chaud, du froid, des picotements. 
Visualisez l'harmonisation toute entière dans votre corps, scanner chaque partie de votre corps et visualiser là détendue, sereine. Votre tête, votre cou, vos épaules, votre dos, vos mains, votre abdomen, votre bassin, vos cuisses, vos genous, vos mollets, vos pieds. Ressentez comme chaque partie de votre corps est maintenant détendue. Sentez comme cela à aussi détendu votre esprit, comme votre respiration s'est ralentie...

Et répétez l'expérience chaque fois que vous avez envie de calmer vos pensées ou de détendre votre corps. Concentrez vous sur votre corps pour être dans l'ici et maintenant.



dimanche 12 mars 2017

Ecrire

D'aussi loin que je m'en souvienne j'ai toujours écrit. 

Des poèmes plus petite, des histoires ensuite, et puis ma vie. Bon, "ma vie" semble un peu prétentieux dit ainsi, mais c'est pourtant vrai. Ma plus grande source d'inspiration commence là où mes bonheurs et mes peines naissent. J'ai toujours aimé écrire pour essayer de libérer ce flot de sentiments et d'émotions, bien loties au fond de mon cœur.
Car oui l'hypersensible que je suis n'a pas toujours réussi à exprimer verbalement cette explosion qu'elle a à l'intérieur (en soi, je n'y arrive pas encore aujourd'hui, passons).

Écrire, c'est donc une passion, l'écriture a pris tout son sens pour moi quand je suis tombée malade. J'ai eu tellement de choses à extérioriser, tellement de peurs, d'angoisses, de doutes, qu'il fallait que je l'écrive. Le dire à voix haute était tout bonnement impossible. 

Pour ça, j'ai tenu un blog, "anonyme", les guillemets sont de rigueur car beaucoup le connaisse et j'ai grâce à celui ci fait de très jolies rencontres. Pourquoi anonymement me direz vous ?! Parce que je voulais qu'on me lise sans savoir d'où je venais, qui j'étais, sans qu'on mette un visage sur ces mots tantôt forts, tantôt superficiels. Je voulais qu'on se fasse une idée de la personne que j'étais à l'intérieur, sans savoir si j'étais grande, petite, si j'avais un visage harmonieux ou que sais je encore. La maladie m'a ramenée à ce que j'étais au fond, et je voulais qu'on me connaisse sous cet angle.

En l'écrivant, je me dis que le rendre public serai donné une chance à ces gens qui me connaissent, d'en savoir un peu plus, un jour peut être...

J'ai le sentiment qu'on ne peut pas mentir quand on écrit anonymement, on a ni filtre, ni barrière, personne ne nous connait. Et aujourd'hui, j'ai décidé que j'allais écrire, ici, tout ça, ma vie, mes joies mes peines, mes coups de coeur ou de gueules. Ne voyez ici rien de trop narcissique (quoi que), je ne sais écrire que sur ce qui me touche, me fait vibrer ou me peine. J'écris avec mon cœur, je parlerais sûrement beaucoup de moi, un peu de vous, et beaucoup de la vie.

Du haut de mes 27 ans (et demi ... Seigneur!!), j'ai envie de renouer avec ce qui m'aidait tellement avant. Je n'ai pas écrit depuis 2 ans environ je pense, du moins pas régulièrement, et ça me manque. 

Alors, essayons ... 

A très vite !